Publié par le 5 Avr 2016 dans Chronique d’une sophrologue | 3 commentaires

Un petit bout de vie...

Un petit bout de vie…

J’aime bien venir ici vous raconter de petites tranches de vie de sophrologue… Ces petits quartiers qui mettent du baume au cœur et qui peuvent conforter les sophrologues à avancer, à progresser et à poursuivre sur la route de l’accompagnement et qui aussi certainement peuvent donner envie à différentes personnes de s’engager sur le chemin  du bien-être ou de la sérénité, dans la pratique de la sophrologie…

Aujourd’hui je vois Mme B. pour la cinquième fois, il s’agit d’une dame qui a déjà une très belle conscience d’elle même, certainement liée à tout le travail qu’elle a su, au cours de sa vie, engager pour elle même, elle est d’ailleurs toujours suivi par une psychologue.

Mme B. arrive donc dans mon bureau il y a quelques semaines, sur les conseils de sa diététicienne (Ludivine Paget avec qui je travaille sur le projet Diet’n Sweet). Elle présente à ce moment là, une réelle problématique physiologique digestive, avec antécédents d’ulcères gastriques et depuis peu un syndrome de colon irritable. En dehors de lui faire perdre beaucoup de poids et de l’avoir affaiblie physiquement ces troubles ont également grignoté sa bonne humeur, sa légèreté et décroché son moral du « beau-fixe » pour le laisser progressivement couler jusque dans les chaussettes, s’accompagnant d’un état anxieux presque permanent…

Dès la première séance de sophrologie, Mme B. présente ces petits signes et aptitudes qui me montrent que nous engageons un travail dans l’efficacité immédiate : concentration, présence de sensations, visualisations détaillées et une envie authentique de faire bouger les choses pour se sentir mieux.

Ce matin, Mme B. arrive dans une attitude qui ressemble à un mélange de sérénité et de légèreté amusée, quand je lui demande comment elle se sent, elle réfléchit, et me dit :

« Je reprends vie… mais je reprends vie, pour de vrai !!! »

« Je recommence à percevoir le futur, pas un futur de reconstruction, un futur à ma place, un futur qui sera bon pour moi… »

« C’est un peu comme si j’étais de nouveau dans une énergie vitale, en train de la découvrir ou redécouvrir »…

Ahhhh que j’aime voir ces indicateurs de changement pointer leur museau dans mes séances…

Il y a des gens comme Mme B. qui investissent la méthode très efficacement et savent même la potentialiser avec d’autres suivis qui leur paraissent pertinents. C’est important de choisir pour soi, de trouver par soi-même ce qui est bon, ce qui va nous aider…

A l’heure actuelle, les problèmes digestifs de Mme B. se résorbent petits à petits, grâce à ses traitements et à la sérénité qu’elle parvient à réinvestir chaque jour…

En partant Mme B, ravie de sa séance du jour, me dit encore : « Vous Nathalie, vous êtes… comment dire… … … fraternelle… et vous accompagnez les gens avec beaucoup de simplicité et avec énormément de joie… »

Ce merveilleux compliment résonne encore en moi et me touche particulièrement, car il rejoint mes vraies valeurs de partage, de joie de vivre et de simplicité. Ces valeurs même que la sophrologie transmet, à travers l’action positive en toute simplicité et dans les notions de « goupéité », jusqu’à humanité, qui donne à chacun sa place unique et importante au sein d’un tout…

Merci à vous, de m’avoir lue, j’espère que vous aurez perçu mon plaisir à partager avec vous ce beau moment de mon métier de sophrologue !

serenite-angoisses-sophrologie-lyon