Publié par le 18 Avr 2014 dans Chronique d’une sophrologue | 1 commentaire

Je t’écoute ici et maintenant

sophrologue à lyon et auteur de sophro-poésies

Un nuage de petits pétales s’envole,

Délicatesse, légèreté

Virevoltants au gré des gammes, orientés par les accords

Les notes voyagent sur la portée,

La douceur pastel dans le vent

A ma conscience cette suave odeur de printemps

Tel l’air frais matinal caressant ma joue

La chaleur de ta voix enveloppe mon cœur

Le pénètre de tendresse pour l’emplir d’amour

La vibration se propage sur ma peau

M’ensevelit en longue cape de frissons

C’est de la beauté la plus plaisante expression

L’émotion en savoureuses sensations ambulantes

Dans tout mon corps et mon imagination

Laisse l’empreinte de son passage.

Je vous parle de ces sons, ces rythmes

Ces tonalités, ces timbres

Qui me transportent dans d’autres mondes

Dans les perceptions de mon corps

Hors du temps et de l’espace

Dans l’absolu présent.

 

Nathalie Vallet / Sophro-poésie