Publié par le 3 Mar 2015 dans Chronique d’une sophrologue | 2 commentaires

Répondant à ma recherche de mutuelle, un conseiller m’appelle pour me présenter une offre correspondant à mes attentes.

Il me pose une multitude de questions :rp_bonbons-plaisir-150x150.jpg

  • âge
  • situation familiale
  • nombres d’enfants
  • âge des enfants
  • besoin de soins spécifiques
  • … etc

Puis me demande ma profession, quand je lui dis que je suis sophrologue, il change complètement de ton et de sujet également. L’enthousiasme s’installe dans ses phrases et l’admiration dans ses mots. Il entame pour moi, le récit de sa vie de sportif (judoka) au cours de laquelle il a rencontré la sophrologie avec beaucoup de plaisir et d’efficacité, tant sur le plan sportif que personnel.

A présent qu’il ne fait plus de compétition, il continu, fréquemment à utiliser les exercices de sophrologie, quand il a du mal à s’endormir ou quand il se sent stressé.

La sophrologie est aussi une pédagogie qui conduit à l‘autonomie. Tout ce que vous apprenez aujourd’hui sur vous et en vous, pourra vous servir tout au long de votre vie. Tout le bien-être que vous ressentez dans votre corps et dans votre esprit est parfaitement reproductible. Voilà un des grands atouts de la sophrologie.

En raccochant, je me rends compte que je n’ai toujours pas de mutuelle mais qu’il y a de la joie partout en moi. Que c’est agréable quand quelqu’un d’autre fait l’éloge de votre métier… surtout quand on est sophrologue ! J

 

pour en lire plus :

 

sophroligie-pedagogie-lyon