Publié par le 15 Fév 2016 dans , , | 0 commentaire

Voilà quelques points importants pour que l’amour soit présent et durable au sein d’une relation sereine. La liste n’est pas exhaustive, chacun de nous saura ajouter ses propres essentiels…

Se découvrir à chaque instant :

Le temps des découvertes, ce temps de chaque instant… Si la découverte mutuelle paraît évidente et primordiale lors de la rencontre, souvent son importance s’estompe progressivement jusqu’à parfois disparaît derrière les étiquettes, les certitudes, les évidences… Cependant le changement s’avère permanent pour toute chose et pour chacun, alors la découverte peut être quotidienne… S’entrainer à écouter, observer, se laisser surprendre, dans une contemplation ouverte et fine, pour nourrir l’échange, le partage et l’admiration mutuelle et minimiser l’impact des petits défauts.

 

De l’estime de soi à l’amour partagé :

De la conscience à l’estime de soi : Mieux se connaître et mieux mobiliser nos ressources personnelles, pour mieux s’aimer, s’accepter et s’estimer pour devenir capable d’aimer et d’estimer pleinement l’autre. Revenir à soi, dans la conscience de qui nous sommes, dans l’expérience de notre vitalité intérieure, de nos capacités et de notre rayonnement. Ce qui peut permettre à notre compagne ou compagnon de vie d’en faire autant. L’admiration mutuelle symbolise l’amour qui s’échange sereinement dans un couple.

 

Libéré de son vécu :

Le passé, laissons passer ce passé, sans l’oublier sans qu’il puisse léser notre liberté, notre bonheur avec nous même ou à deux. Laissons notre passé devenir ce qu’il constitue, un socle de construction duquel nous devons repartir, le réservoir de nos souvenirs. Ne lui permettons pas de programmer nos actions du présent sans conscience…

Ce qui correspond à percevoir et libérer nos croyances : Ces postulats conscients ou inconscients crées dans notre vécu, notre éducation, notre culture… etc, qui nous conduisent à modifier la réalité de notre présent, influence notre vision et nos choix de vie.

Prêts à tout :

Les attentes… arrgh… les attentes ! … cette source intarissable de déceptions pour certains d’entre nous : j’aimerais qu’il m’appelle ou qu’il sera là ce soir, j’espère qu’elle va venir, je souhaite qu’il soit tendre ou passionné, ou présent, ou joyeux… ou autre chose encore… Ce que j’attends m’appartiens et me conduit potentiellement vers la désillusion : la réalité ! Ne rien attendre alors ??? Je ne sais pas, peut-être conserver les attentes en se préparant à ce qu’elles ne se produisent pas… ou entretenir surtout celles qui dépendent de nous… ou alors à la manière de Christian Bobin : « Ne rien attendre sinon l’inattendu… » ou encore accueillir et apprendre à aimer ce qui est présent.

 

Conscient, réaliste et honnête :

Dans la réalité objective :

Tout ce que nous vivons et percevons passe au filtre de nos interprétations… Voilà qui peut dégrader la qualité de la communication. Tout ce que fait ou dit l’autre moitié du couple semble éventuellement déformé dans ma propre perception. Ce qui rend plus délicat la bonne entente et la relation sereine dans la compréhension. Il parait nécessaire de venir au contact de nos filtres, de les connaître et les reconnaître en temps réel afin de les repérer et pourvoir valider la réalité à deux. Nous avons chacun notre propre réalité objective il semble essentiel d’en créer une nouvelle commune au couple.

Dans les valeurs :

Offrir à l’autre ce qui nourrit aussi nos propres valeurs : Tu ne me prends rien, je ne sacrifie rien pour toi, je t’offre tout ce que tu souhaites en veillant à ce que cela vienne me réconforter dans le respect de mes valeurs, ou, me nourrir dans mes propres besoins.

Par ex : « J’ai travaillé à mi-temps pendant des années pour m’occuper de tes enfants, pour que tu puisses progresser professionnellement… » En réalité si à l’époque j’ai pu faire ce choix, il y a fort à parier que c’était avant tout pour nourrir des valeurs fondamentales que je possède comme la maternité ou la famille ou l’amour ou d’autres encore… Soyons dans nos choix à l’écoute de ce qui compte pour nous et que nous pouvons offrir à la relation ou à l’autre, sans reprocher à l’autre les choix que nous avons fait, ni même de ne pas avoir fait ce que nous ne lui avons pas laissé faire…

 

Les projections et les peurs:

Finissons par le gros morceau ! Peut-être l’héritage le plus lourd de notre vécu, nos programmations de peur, que ça soit la peur de ne pas être aimé, la peur d’être humilié ou encore la peur d’être abandonné qui s’exprime le plus pour nous, elle aura un impact sur notre perception et sur nos réactions. Ce qui pourra pénaliser éventuellement la communication et par voie de conséquence la sérénité dans la relation. Avancer dans la conscience de nos peurs et des mécanismes de défense associés est un véritable travail d’investigation de soi qui nécessitera sans doute un accompagnement spécifique. Ce travail de développement personnel représente toujours une magnifique opportunité de grandir et de faire évoluer positivement les relations interpersonnelles, à fortiori la relation amoureuse.

 

L’amour véritable ne se dépense point. Plus tu donnes, plus il te reste. Et si tu vas puiser à la fondation véritable, plus tu puises plus elle est généreuse.  (Saint Exupéry)

 

En Bref, appliquons nous autant que possible à :

  • Lutter ensemble contre le monde entier, au lieu de lutter l’un contre l’autre parce que le monde nous agresse.
  • Lutter pour l’amour : se souvenir, valoriser, admirer, encourager, offrir une attention de qualité et une belle place dans notre vie dans nos jours et nos nuits.

 

Bien sur les sophrologues auront compris mon cheminement et auront perçus les exercices de consciences de soi, conscience de l’autre, le travail sur les émotions, sur la réalité objective, les principes d’action positive et d’adaptabilité… En effet la sophrologie se révèle appropriée à l’évolution pour aimer et être aimé pour vivre heureux !

 

lire aussi :