Publié par le 11 Juin 2014 dans , , , | 7 commentaires

Et pour vous ? Le bonheur ? c’est où? quand? et Comment?

Ce matin en me réveillant j’ai eu envie de prendre la route et de m’engager sur cette voie déjà tracée par certaines personnes que j’admire pour leur vision positive de la vie.

puce-orange-petit Christophe André, bien sur, qui à travers ses écrits nous éclaire le chemin du bonheur, de l’acceptation, de la sérénité et du bien-être.

puce-orange-petit Françoise Héritier avec son magnifique petit livre « le sel de la vie » :  » II y a une forme de légèreté et de grâce dans le simple fait d’exister, au-delà des occupations, au-delà des sentiments forts, au-delà des engagements, et c’est de cela que j’ai voulu rendre compte. De ce petit plus qui nous est donné à tous : le sel de la vie »

  puce-orange-petit Inspirée par ce bel ouvrage, ma collègue Bethsabée Ifrah qui a crée le groupe Facebook du même nom « le sel de la vie » que vous connaissez peut-être déjà, dans lequel nous partageons nos petits grains de sel au gré de nos envies.

puce-orange-petit Un autre écrivain qui me touche et m’inspire le positif de l’existence : Philippe Delerm dans « la première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » et « sur le trottoir au soleil »

puce-orange-petit Encore un Philippe (question de génération) Bloch de son patronyme qui dans son ouvrage « Ne me dites plus jamais bon courage », petit livre tonique  et éclairant, nous surligne nos petits dysfonctionnements, d’apparence insignifiants et nous encourage à nous orienter vers une action plus positive et responsable.

puce-orange-petit Il y a aussi les « 3 kifs par jours » de Florence Servan-Schreiber…

puce-orange-petit Et bien d’autres encore…

Alors ce matin en me réveillant, je ne me suis pas dit « moi aussi, je vais parler du bonheur à travers les petits bonheurs de tous les jours… » la pensée qui a germé dans mon esprit et a commencé à produire les idées et les phrases de cet article ressemblait plutôt à « je veux annoncer publiquement que je me joins à  vous, à vous tous ! à tous ceux qui pensent que ces tous petits plaisirs de tous les jours produisent notre bonheur à condition que nous les validions ».

J’invite très souvent mes consultants de se prêter à ce petit jeu qui potentialise parfaitement le travail sophrologique : « notez chaque soir 5 choses positives ou utiles de votre journée ».

Je vous propose de le faire, là tout de suite… pouvez-vous, trouvez là maintenant tout ce qui vous est apparu comme positif depuis ce matin : un goût ou une odeur agréable, un vêtement, un sourire, un coup de fil ou autre échange, un confort standard ou un petit événement inhabituel… peu importe…

Et si au moment où vous lisez ces lignes vous vous dites « c’est pas le bon jour, aujourd’hui c’était vraiment une journée de merde…», je vous encourage vraiment à réaliser votre petite liste des 5 positifs de la journée !

Ça peut vous paraître un peu étrange et peut-être même légèrement dérangeant, c’est bien compréhensible…

Généralement quand nous avons le sentiment d’avoir eu une mauvaise journée, nous pouvons remarquer un ou deux évènements négatifs… n’est-ce pas ?

En revanche il y a très certainement eu de nombreuses petites choses positives, même de toutes petites qui toutes ensemble pèsent lourd dans la balance.

Je ne vous parle pas, de ces journées extrêmement pénibles et fort heureusement tout aussi exceptionnelles, durant lesquelles nous recevons de mauvaises nouvelles en relation avec la santé des gens qui comptent pour nous…

Le sophrologue est-il un positiviste? 

Je ne sais pas et je n’aime pas « étiqueter » ni les gens, ni les professions… Alors je vais répondre en mon nom : « oui je suis une positiviste » comme bon nombre de mes collègues sophrologues je pense ! Un positiviste est-il complétement déconnecté de la réalité ? Et bien non ! Je ne pense pas !

Nathalie Vallet Sophrologue Lyon

Je suis consciente que la vie  n’est pas uniformément rose, il y a d’ailleurs dans la mienne aussi du négatif, de mauvaises nouvelles et autres difficultés. Et moi aussi en rentrant à la maison il m’arrive de me dire « quelle journée de M…. » Alors je fais le point, je repense à cet (ces) événement(s) qui a (ont) gâché ma journée ET tout de suite après je commence à fouiller dans le déroulement des dernières heures pour y dénicher tous les détails positifs. Immanquablement la balance s’équilibre et très souvent elle se met même à pencher du coté du positif !

Il peut être également intéressant de pousser le jeu en notant sur chaque jour un « + » quand la balance a finalement donné un résultat positif sur la journée. A la fin de la semaine, puis du mois et à la fin de l’année, nous pouvons faire le bilan.

Je sais que certains d’entre vous aurons du mal à voir le « rose » dans leurs jours et dans leur vie. C’est peut-être qu’il est temps de vous faire aider à retrouver le chemin du positif, peut-être simplement en vous référant aux lectures proposées en introduction.

La sophrologie saura assurément vous accompagner dans cette démarche, en toute simplicité, en retrouvant d’abord dans votre corps des sensations positives, à travers votre respiration plus de confort et apprendre à poser un regard beaucoup plus positif sur votre vie, au quotidien et dans le futur.

Commencez peut-être simplement par vous dire que c’est possible et que le bonheur est accessible.

 

Et si le bonheur était là et que nous lui permettions de se révéler, dans tous ces petits détails qui nous réjouissent, nous touchent, nous éclairent, nous rassurent… nous font tout simplement du bien.

 

« Illuminons nos petits plaisirs au quotidien et notre vie deviendra rayonnante de bonheur. » (N.Vallet)