Publié par le 16 Sep 2014 dans , | 0 commentaire

La sensualité se définit comme l’attachement aux plaisirs des sens, et désigne également la qualité ou l’état de ce qui est sensuel. Etymologiquement traduit du latin, l’adjectif sensuel signifie tout ce qui a rapport aux 5 sens, la sensualité représenterait donc toutes formes de sensations provoquées par ce que nous percevons de nos sens.

Dans une définition plus commune ce mot est fortement lié à la sexualité.

En réalité, il me semble juste de lui redonner ses lettres de noblesse, car la limiter à la sexualité correspond à l’enfermer dans un domaine bien restreint, une limitation inutile et préjudiciable.

D’ailleurs si nous nous interrogions sur le sens propre de la sexualité… quand il s’agit de sexualité limitée aux seuls actes sexuels : Que représente la sexualité si elle est exempte de douceur, de partage, d’attention et de présence ? Chacun est en mesure de donner sa propre réponse en fonction de ses valeurs personnelles. La sexualité apparait comme fortement liée à nos valeurs fondamentales. C’est ainsi d’ailleurs que notre expérience sexuelle devient une opportunité de développement de notre conscience, la conscience de soi, d’évolution et d’enrichissement, elle est bénéfique, quand nos valeurs y sont respectées.

La sexualité sans la sensualité n’aurait aucun sens, je pense. Sans être capable de profiter de ce que nous transmettent nos différents sens… La réciproque n’est pas vraie !

La sensualité c’est la vie, plus précisément elle représente notre capacité à percevoir la vie en nous et la vie qui nous entoure. Elle nous parle de nous, de notre histoire, comme la madeleine évoquait l’enfance à Marcel Proust, comme l’odeur de la mer pour certains, le goût de la tomate fraichement cueillie pour d’autres, ou le toucher soyeux d’un chaton ou encore ce vieux slow qui nous permet de revivre quelques émois d’anciennes amours… Elle nous parle de qui nous sommes. Notre sensualité nous permet d’être à l’écoute de nous-même dans notre propre réalité objective, c’est à dire avec notre façon à nous, unique, de percevoir ce que nous vivons. Qui aimera humer un bon vin et le déguster, qui trouvera cela absolument exécrable ? qui appréciera d’être enveloppé d’un gros pull de laine vierge et qui ne supportera même pas d’imaginer cet inconfort sans frisson d’horreur ou éruption cutanée ? La sensualité n’est-elle pas également ce qui se passe entre deux personnes qui dans un regard ou un sourire se reconnaissent et se perçoivent comme alliés ou dans un simple échange perçoivent une évidente proximité ?

La sensualité, cette merveille, est pour chacun caractéristique comme les empreintes digitales. Elle nous révèle à nous-même et dévoile à ceux que nous cotoyons, tant d’informations sur nous, notre personnalité, nos potentiels, notre vécu, nos choix, nos goûts, nos intolérances, notre sensibilité…etc. Une large palette de ce que nous sommes.

« La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel. »

Pierre Louys

Apprendre à se rapprocher de notre sensualité, est loin de se limiter à l’aspect sexuel de notre vécu, la sophrologie et d’autres méthodes comme la méditation pleine conscience, nous accompagnent dans cette démarche, vers une meilleure appréhension de qui nous sommes vraiment, notre véritable identité. Avec la sophrologie nous avançons très finement dans cette découverte sans limite, dans la perception sensorielle sans analyse ni jugement. Toute sensation est acceptée pour ce qu’elle est : un phénomène unique qui appartient à l’instant présent, qui nous parle de la réalité du moment. L’entrainement sophrologique permet de faire évoluer la sensibilité, l’intuition, en vivant pleinement la sensualité dans notre vie et nos gestes du quotidien, dans nos rencontres, nos échanges, nos diverses activités… Ainsi en nous ouvrant progressivement à la richesse de nos perception, nous saurons naturellement de mieux en mieux être nous-même, dans la simple acceptation de soi.

Nous pouvons alors spontanément agir en parfait accord avec ce que nous sommes et avec les valeurs qui nous animent. Voilà que se trace le chemin du bien-être, en direction du bonheur, l’équilibre entre le corps et l’esprit, la cohérence personnelle, en un mot : l’harmonie.